Naengmyeon (냉면) plat national coréen : à importer d'urgence

Par · 30 octobre 2014

Naengmyeon

Lorsqu’on vous apportera un bol de naengmyeon, il vous sera proposé de couper vos nouilles avec des ciseaux.

N’ayez pas peur et acceptez.

Lire la suite »

Sichunju (시천주) parenthèse

Par · 21 octobre 2014

Sichunju - Seoul

Il y a des endroits comme ça, qu’on découvre par hasard, dans un quartier touristique de surcroit… des pépites. Des lieux insolites, hors du temps, qui ne dansent pas la macarena pour le visiteur, mais qui l’invitent à un slow.

Dans Insadong avec ses boutiques authentiques côtoyant des boutiques hautes en tocs, la plupart des restaurants sont du genre qu’on connait trop bien, le menu en english sous plastique affiché sur la devanture et des plats probablement sous plastique aussi. Mais dans une petite ruelle à deux pas du métro, se niche Sichunju (ou Sicheonju), une bicoque déglinguée avec des peintures sur les murs, des bouquins qui trainent par terre, des tables traditionnelles au ras du sol, un serveur touchant de gentillesse, et surtout pas de menu en english

Lire la suite »

Café Ropla et Champ Coffee deux cafés de la troisième vague à Séoul

Par · 30 septembre 2014

Café Ropla Séoul

La troisième vague de café… ça sonne apocalyptique…

Mais n’ayez pas peur, car ce terme, principalement utilisé dans les pays anglo-saxons, désigne cette « mode » de faire du bon café, sourcé chez de petits producteurs, et avec une expertise parfois comparée à celle des sommeliers. En bref, la première vague c’est le Lavazza ou le café Richard au rade du coin, la deuxième vague c’est le latte mokaccino chez Starbucks, et la troisième vague c’est le petit espresso dont « les notes de fruits mûrs sont équilibrées par une belle acidité avant de laisser la place à des arômes floraux plus délicats » chez Ten Belles.

À Séoul, la deuxième vague est plus que florissante, tout le monde ou presque se balade dans la rue avec un gobelet rempli de caféine, de sucre et, l’été, de glaçons. Alors quand j’ai croisé ces deux petites échoppes aux codes hip assumés, je suis rentré voir ce que racontait le petit noir.

Lire la suite »

Ojeon Ohu (오전오후) à la recherche du ravioli perdu

Par · 20 septembre 2014

Ojeon Ohu - mandu

C’est avec l’espoir de manger des mandu (raviolis coréens cuits à la vapeur) dans un petit bouiboui qui ne paye pas de mine mais qui, si mes informations sont bonnes, délivre des bouchées raffinées pour trois francs six sous, que j’ai trainé du côté d’Apgujeong-dong…

Le mandujip était fermé, mais mon ventre avait déjà pris sa décision, et dans ces circonstances, inutile de chercher à le raisonner. Lorsque nous passâmes, mon ventre et moi, devant Ojeon Ohu, malgré l’apparence un peu trop proprette de cette cantine, la promesse de mandu sur le menu affiché à l’extérieur suffit à nous happer à l’intérieur.

Lire la suite »

Sulbing (설빙) ski en plein mois d'août

Par · 7 septembre 2014

Seolbing - Patbingsu

Lorsque je suis allé au Japon, je dois admettre que les desserts ne m’ont pas emballé, le kakigori me paraissant être le summum de la tristesse sucrée nippone… Donc lorsque j’ai entendu parlé de son homologue sud-coréen, le patbingsu, ma langue n’a pas claquée d’anticipation.

Quelle erreur !

Lire la suite »

Le marché aux poissons Noryangjin (노량진) du très cru et du trop cuit

Par · 28 août 2014

Marché aux poissons Noryangjin

Des fruits de mer à perte de vue, des coquillages, crustacés et mollusques tout droit sortis de films de science-fiction ; Noryangjin est l’un des plus gros marchés de la mer de Corée du Sud, et bien qu’il s’adresse principalement aux restaurateurs, il est possible de venir y acheter un poulpe vivant ou une moule géante à emporter nonchalamment dans son sac à dos.

Mais la particularité de ce marché, ce sont les restaurants qui s’y cachent tout autour et qui accepteront gentiment de cuisiner tout ce que vous voudrez bien leur apporter.

Choisir un poisson encore vivant, l’amener cinq mètres plus loin pour le manger dix minutes plus tard… Difficile de faire plus frais.

Lire la suite »

Maru (마루) restaurant du Musée National de Corée

Par · 18 août 2014

Maru

En allant au Musée National de Corée je pensais trouver sur le chemin quelque chose à me mettre sous la dent. La beauté de l’Art s’apprécie avec plus de sérénité, l’estomac rassasié (merci de noter ma future épitaphe).

Mais aux alentours, à part une base militaire et des buildings résidentiels à n’en plus finir, il n’y a pas l’ombre d’une casserole, pas de friteuse, pas de nature morte comestible…

Je suis donc rentré timidement dans l’enclave de cet immense musée, pour y découvrir qu’en plus de la cafèt’ attendue, il s’y trouve un beau restaurant, avec vue sur le lac et le jardin. Un peu méfiant, j’ai donc poussé les portes de Maru.

Lire la suite »

Hwaroga (화로가) remède pour décalage horaire

Par · 13 août 2014

Hwaroga - Bulgogi jungol

À deux pas de la station de métro Yongsan, et de son centre commercial I’Park Mall, il y a quelques petites rues serpentines dans lesquelles se cachent pleins de restaurants.

Ceci n’a rien d’original car, comme je l’ai découvert à Séoul, c’est souvent dans les ruelles en marge des grands axes que l’on trouve le plus d’endroits pour manger… Mais comme c’est à Yongsan que je crèche, ces ruelles sont devenues mes ruelles !

Partons donc à la découverte du bulgogi jungol chez Hwaroga.

Lire la suite »

Kalguksu alley l'allée de la nouille (vraiment)

Par · 7 août 2014 · 2 commentaires

Kalguksu Alley

Namdaemun est l’un des plus gros marchés de Séoul, avec des boutiques vendant habits, lunettes de soleil, quelques brics et beaucoup de brocs… Je n’y ai pas vu grand chose d’intéressant pour être franc, si ce n’est cette petite allée d’à peine 50 mètres de long, qui se cache derrière une porte en plastique, et dans laquelle se pressent pas moins de 20 stands tous spécialisés dans la même chose : les nouilles kalguksu !

Lire la suite »

Asiana Airlines OZ 502 – Le bibimbap Paris - Séoul

Par · 30 juillet 2014 · 2 commentaires

Asiana Airlines - Bibimbap

Vous rappelez vous de la dernière fois que, dans un avion, l’odeur d’un repas approchant pas à pas vous a mis en appétit ?

Avant l’arrivée providentielle de ce bibimbap, moi non plus.

Lire la suite »