Wonjo Daelim Maneul Tongdak (원조대림마늘통닭) de l'ail au poulet frit

Par · 9 avril 2015

Wonjo Daelim Maneul Tongdak - Dracula

Le ciel était d’un gris sombre, la brume lourde et étouffante. Séoul respirait lentement au rythme de son bitume éraflé. J’aimerais dire que la lune était pleine, mais à vrai dire sa lumière rassurante s’était déjà dissipée depuis des jours.

Ce soir là les créatures de la nuit étaient de sortie. Quand on a trainé comme moi parmi les êtres d’à côté, on ne se trompe pas sur ce genre de choses… L’odeur du sang, le bruit de battements d’ailes entre deux voitures, des regards, tout ses regards inquiets…

Je savais que je n’avais pas le choix, soit je restais barricadé chez moi, en attendant que ça passe, en espérant que ça passe… Soit il fallait que je trouve une source d’ail, beaucoup d’ail pour me protéger…

Lire la suite »

Jung Sik Dang (정식당) où est le kimchi ?

Par · 27 mars 2015

Jung Sik Dang

Un véritable monde culinaire inexploré m’attendait à Séoul. Mais je ne pouvais pas ne pas tenter, ne serait-ce qu’une fois, d’aller dans un resto prout prout, avec des petites poudres et des coups de pinceau sur l’assiette, des plats à photographier, à Instagrammer, à Twitter

J’ai beau me moquer un peu, mais je n’y peux rien, j’aime ça. Je veux bien aller au Marché Gwangjang tous les jours y manger des bindaetteok et des gimbap, mais de temps en temps j’ai envie qu’on me présente une assiette chirurgicale, avec une dizaine d’éléments minutieusement composés, architecturés, aux goûts qui enchantent ou parfois même défient.

Jung Sik Dang fait parti des rares restaurants servant avec des pincettes une cuisine coréenne (la plupart des restaurants huppés de Séoul étant occidentaux). Et j’avais hâte de voir quelle tournure cela pouvait bien prendre. Lire la suite »

Marché Gwangjang (광장시장) – épisode II yukhoe, la revanche du cru

Par · 9 mars 2015

Marché Gwangjang - Zamezip

De retour au marché Gwangjang, je suis venu explorer le fameux yukhoe, ou bœuf tartare coréen.

Dans une petite allée, 5 restaurants mènent une bataille sans merci pour préparer la meilleure version de ce plat emblématique. Pour choisir son restaurant, la bonne vieille technique du « où qu’i sont » fonctionne toujours. Le choix fut simple : on évite les lieux qui se livrent au racolage actif, et on opte pour celui où il faut faire la queue, avec un numéro, pour pouvoir y manger.

Lire la suite »

Marché Gwangjang (광장시장) – épisode I du tissu et du boudin

Par · 8 mars 2015

Marché Gwangjang

Des tissus à perte de vue, des draps, des chemises, des rideaux, du lin, de la soie, du coton… et du boudin.

Si le marché Gwangjang est réputé pour ses étoffes, lorsqu’on a le cerveau dans le ventre, c’est surtout pour ses nombreux stands de restauration qu’on y traine sa besace.

Lire la suite »

Jinju jip (진주집) kongguksu

Par · 7 février 2015

Jinju jip - Kongguksu

Encore des nouilles… excusez le comique de répétition, mais c’est bel et bien encore de nouilles que je vais vous parler !

Ces longues tiges souples amidonnées n’ont pas fini de nous réserver des surprises… Je vous propose donc de partir à la découverte des kongguksu.

Lire la suite »

Encore des nouilles chroniques culinaires de Pierre Desproges

Par · 21 janvier 2015

Encore des nouilles pas Pierre Desproges

Encore des nouilles ? (le point d’interrogation est de moi)

Il est probable que lorsque Desproges choisit le titre de sa chronique gastronomique dans Cuisine et Vins de France, il ne pensait pas aux mêmes nouilles que moi… À mes ramen japonais, à mes naengmyeon coréens, il répondrait par une assiette de coquillettes accompagnées d’un verre de Figeac 71, « profond comme un la mineur de contrebasse ».

Vous le savez bien, j’ai la pirouette linguistique facile, et je m’amuse autant à goûter méticuleusement les trois pattes d’un canard qu’à trouver la bonne formule pour vous les décrire. Mais lorsqu’on écrit une note sur Monsieur Pierre Desproges, on se fait tout petit, on range sa fierté, et on mange nos mots pour mieux dévorer les siens.

Lire la suite »

Bong San Jib (봉산집) bœuf³

Par · 5 janvier 2015

Bong San Jib - Chadolbagi

Comme vous pouvez le constater sur l’image ci-dessus, Bong San Jib fait dans la dentelle bovine… Cette poitrine de bœuf au gras infiltré jusque dans sa moindre fibre, ne pourrait être servie autrement de peur que l’on crie à l’attentat à la pudeur. C’est donc très fin que l’on mange le chadolbagi, après lui avoir donné une claque recto-verso sur le grill au charbon, judicieusement situé au centre de la table.

Mais le bougre a la contre-attaque facile, et sans crier gare il nous retourne notre claque en pleine poire, avec son goût d’une intensité fulgurante !

Lire la suite »

Gangnam Myun Oak bœuf²

Par · 22 décembre 2014

Gangnam Myun Oak

Je peine à démarrer ce nouvel article… tout ce que je trouve à dire c’est : « meuh »… ou plutôt « Meeeuh !!! ». La quantité de bœuf que j’ai dégusté (euphémisme) chez Gangnam Myun Oak, m’a embrassé les côtes jusqu’à parasiter ma moelle, l’expérience mystique que j’y ai vécu à fait fondre mon cerveau, et je crois bien que je me suis transformé en vache.

Lire la suite »

Mong Jung Heon de Séoul à Guangzhou il n'y a qu'un pas

Par · 7 décembre 2014

Mong Jung Heon - Séoul

Les dim sum, ces bouchées, souvent cuites à la vapeur, spécialités de la région de Guangzhou (ou Canton) en Chine, n’ont pas grand chose de coréen…

Ça vous pose un problème ? Moi non.

Lire la suite »

En cuisine avec David Toutain l'attention aux choses senties

Par · 1 décembre 2014

En cuisine avec David Toutain - court-métrage réalisé par Jean-Dominique Ferrucci

Je me permets un petit aparté sur mon compte-rendu de mon voyage sud-coréen, pour vous faire part de la naissance d’un magnifique court-métrage réalisé par mon ami Jean-Dominique Ferrucci.

En cuisine avec David Toutain – l’attention aux choses senties suit le chef Toutain au cours de l’élaboration de trois plats, mais bien plus que des recettes filmées, il s’agit là d’un véritable voyage initiatique…

Lire la suite »