La Prohibition notes veloutées

Par · 4 février 2020 · 1 commentaire

La Prohibition - Gésiers de Canard confits, quinoa et Pommes de Terre Grenailles

Dans ce petit bout de rue, il semblerait que le feng shui culinaire soit en concordance avec la constellation des papilles ! Rue André Portes, c’est son nom, il y a L’Arrivage, dont je vous parlais avec enthousiasme il y a quelque temps, il y a aussi Fritto, dont les fritures ont été élues Meilleur lèche-doigts par le guide Fooding 2020, et puis… et puis il y a La Prohibition.

La Prohibition - Velouté de Carottes, Cumin et Féta

Deux entrées au choix, deux plats au choix, deux desserts au choix, on emballe le tout pour 18€, tchik tchak, c’est clair, c’est net, on passe commande… et alors dans l’assiette ?

Gésiers de Canard confits, quinoa et Pommes de Terre Grenailles
et
Velouté de Carottes, Cumin et Féta
Mme. Tilash et moi partageâmes les entrées, je peux donc vous parler des deux propositions du jour.
Les gésiers étaient adoucis par une pointe de miel (je crois), qui tenait par la main la viande pour mieux la glisser dans notre gosier en fredonnant. Le reste était essentiellement question de textures avec les petits plocs du quinoa, les fins cracs des chips de légumes, les schlaks-shlaks de la salade, et les mmmmphs des pommes de terre… Un chuchotement parfaitement maîtrisé.

Le velouté de carottes suivait la même ligne éditoriale : ne pas faire de boucan, rester en retenue, la touche de cumin se faufilait en toute délicatesse, quelques figurants étaient là pour varier la mastication, chaque élément se positionnait avec subtilité.

La Prohibition - Saumon grillé aux Agrumes

Saumon grillé aux Agrumes
Même mélodie pour ce saumon magnifiquement cuit (c’est à dire pas trop), mais avec un volume plus fort. Les notes acidulées, sucrées, sont là pour mettre en avant le poisson. Et le risotto au fromage est là pour nous serrer dans les bras pendant le slow. Je vous épargnerai cette fois les onomatopées générées par les champignons et les fines tranches de radis parsemées de graines de pavots, mais vous imaginez bien ce que ça donne.
On se laisse embrasser sur la joue par le saumon en rougissant, puis le risotto nous fait un gros câlin, puis on retourne au premier, et ainsi de suite sans jamais se lasser.

La Prohibition - Mille feuille au caramel

Mille feuille au caramel
Je vous vois saliver devant cet intitulé providentiel, mais pourtant si vous regardez bien la photo, vous comprendrez que l’annonce était quelque peu trompeuse. En effet, le caramel n’était pas mêlé à la crème pâtissière, et non, il était juste éparpillé dans l’assiette comme une petite ficelle…
Une fois cette déception digérée, on apprécia tout de même cette crème à la vanille classique mais sans faute, qui était certes soutenue par une pâte feuilletée un peu trop épaisse, mais qui était suffisamment régressive pour clore le repas en joie.

La Prohibition - Saucisse de Morteau, pomme au four et crème ciboulette

J’ai également goûté
La saucisse de Morteau, pommes au four et crème ciboulette.
Beaucoup moins raffinée que mon saumon, mais en même temps est-ce vraiment ce qu’on lui demande ? Ce plat bistrotier était moins surprenant, et ne représentait pas le savoir-faire du chef à sa juste valeur, mais si ce jour-là votre envie du moment c’était la saucisse et les patates, il y a peu de chance que vous ayez été déçu.
La tarte tatin de poire.
Le fruit était parfaitement confit, la pâte fine, la touche de cannelle discrète. Rien à redire à ce dessert qui.. comment ? quoi ?… ah euh… excusez-moi, Mme. Tilash insiste pour que je vous dise qu’elle aurait préférée que la tarte soit un peu plus tiède, car elle était un peu froide… oui bon… voilà, je vous l’ai dit.

Vous le savez, le “rapport qualité-prix” n’est pas l’angle par lequel je préfère axer la critique d’un repas, non mais là franchement… 18€. C’est vraiment donné.

Le chef semble bien aimer les accords sucrés-salés, mais joue cette partition avec parcimonie, pas de fanfare à l’horizon. Tout est fait avec justesse, générosité et ça se sent.
La Prohibition est sur les starting blocks, et son élan est déjà très prometteur, courrez-y si vous ne voulez pas arriver trop tard !

La Prohibition
14 rue André Portes
34200 Sète, France
Tél. : 09 81 76 07 88

Ouvert du mercredi au samedi, de 12h à 15h puis de 19h à 23h, et le dimanche, de 11h à 16h.

Ce midi, le prix du menu entrée/plat/dessert fut de 18€ par personne.

Facebooktwitterpinterestmail
rssyoutubevimeoinstagram
Publié dans Restaurants, Sète
Mots-clefs : , , , , , , , , , ,

Un commentaire pour
“La Prohibition notes veloutées

    Nicolas Desjardins le 17 février 2020 à 09:12
  1. Cela me semble de délicieuse recette! Je ne suis jamais été a la prohibition en france mais je vais probablement y aller prochainement. La saucisse de morteau a vraiment l’air délicieuse. Vos photos donne l’eau a la bouche aussi. Superbe travaille :)


Laisser un commentaire

Newsletter

Newsletter

Recevez chaque mois, dans votre boîte mail, les derniers articles de Chez Food !

Parfait, vous devriez recevoir un email rapidement afin de confirmer votre inscription.