Articles contenant le mot ‘miso’

Issé Izakaya zen jazzy

Par · 26 janvier 2018

Issé Izakaya - Chutoro donburi, soupe miso, salade d'algues, tsukemono, saké

Si depuis mon arrivée à Sète je me régale des spécialités locales et des restaurants méditerranéens, et si je me sens chez moi dans cette ville qui place le manger en haut de la liste des priorités culturelles, il faut bien admettre que certaines cuisines me manquent. C’est le cas de mon âme sœur culinaire, la cuisine japonaise, quasi-absente de l’île singulière, et si peu représentée dans la région…

Alors, de passage à Paris, mes pieds avancent tout seuls, et j’abdique comme un somnambule pour me retrouver devant Issé Izakaya, afin de prendre une bouffée d’air nippon.

Lire la suite »

Publié dans : Paris 1er, Restaurants
Mots-clefs: , , , , , , , , ,

Shio koji recette : riz fermenté japonais pour marinades et assaisonnements

Par · 18 août 2017

Shio koji

Commençons par le commencement. Le koji qu’est-ce donc ?

Prenons un grain de riz cuit (ou plusieurs), saupoudrons le d’aspergillus oryzae, la spore d’un champignon, mettons le tout à la température adéquat (autour de 30°C), et laissons faire la nature. Au bout de 40h environ, un joli duvet blanc aura recouvert le grain de riz, une moisissure si vous voulez parler franco. Cette moisissure “noble” et le grain de riz qui va avec, c’est le koji.

Rassurez-vous, cette préparation pointilleuse peut être laissée à des professionnels, et vous pouvez acheter le koji déjà préparé, séché, emballé ! (voir plus bas)

Le koji est l’ingrédient de base pour fermenter le saké, le miso, et la sauce soja. Mais si l’idée d’un projet de fermentation durant au bas mot 6 mois ne vous enthousiasme pas, on peut réaliser le shio koji en une semaine ! Tout ce qu’il vous faut c’est du koji, du sel et de l’eau.

Lire la suite »

Publié dans : Aventures culinaires, Recettes
Mots-clefs: , , , , , , , , ,

Kotteri Ramen Naritake ramen bulldozer

Par · 22 août 2016

Koterri Ramen Naritake

Difficile de justifier l’écriture de cet article par cette chaleur… parce qu’il est vrai qu’aujourd’hui, un gros bol de bouillon bouillant rempli de nouilles et de porc, ce n’est pas tout à fait ce que j’ai en tête pour me désaltérer… quoique…

Dans la bataille qui fait rage dans le quartier de l’Opéra à Paris, entre les restaurants japonais authentiques et les rades tenus par des chinois (dont certains arrivent quand même à se retrouver avec une queue de blanc becs devant la porte, allez comprendre…), Kotteri Ramen Naritake est un relativement nouveau venu qui a tout de suite résonné dans les sphères nippophiles !

Lire la suite »

Publié dans : Paris 1er, Restaurants
Mots-clefs: , , , , , ,

Sichunju (시천주) parenthèse

Par · 21 octobre 2014

Sichunju - Seoul

Il y a des endroits comme ça, qu’on découvre par hasard, dans un quartier touristique de surcroit… des pépites. Des lieux insolites, hors du temps, qui ne dansent pas la macarena pour le visiteur, mais qui l’invitent à un slow.

Dans Insadong avec ses boutiques authentiques côtoyant des boutiques hautes en tocs, la plupart des restaurants sont du genre qu’on connait trop bien, le menu en english sous plastique affiché sur la devanture et des plats probablement sous plastique aussi. Mais dans une petite ruelle à deux pas du métro, se niche Sichunju (ou Sicheonju), une bicoque déglinguée avec des peintures sur les murs, des bouquins qui trainent par terre, des tables traditionnelles au ras du sol, un serveur touchant de gentillesse, et surtout pas de menu en english

Lire la suite »

Publié dans : Restaurants, Séoul
Mots-clefs: , , , , , ,

Mussubi boulettes salvatrices

Par · 4 avril 2014 · 3 commentaires

Mussubi - omusubi

Par un beau jour de printemps, je suis parti à la recherche d’un dim sum cantonais vivement recommandé. Je suivais le chemin préalablement mémorisé à travers les rues du 10e arrondissement quand je me suis retrouvé nez à nez avec une pancarte “fermé le lundi”… Déboussolé et abattu, l’estomac plein de reproches et vide de substance, je me suis mis à errer comme un spectre qui n’a pas pu assouvir sa destinée de son vivant.

Lorsque mes yeux vitreux se sont posés sur la façade de Mussubi, avec sa promesse d’omusubi authentiquement japonais, et bien que je n’avais jamais entendu parlé de ces boules de riz auparavant, mon ventre a enclenché la seconde vitesse et je me suis retrouvé à l’intérieur de cette petite cabane boisée, prêt à commander.

Lire la suite »

Publié dans : Paris 10e, Restaurants
Mots-clefs: , , , , , , , , , , , ,