Articles contenant le mot ‘poisson’

Cartel origines inconnues

Par · 1 novembre 2015

Cartel - Crème de sésame

Nouveau, pas nouveau, reconversion, changement de propriétaire, changement de cuisine, chef Laotien, plats japonais ou peut-être “fusion” (attention : mot tabou), les choses ne sont pas claires au Cartel.

Je crois qu’avant c’était un bistrot, je crois qu’ils ont changé de chef, je crois qu’ils sont censés faire de la nourriture japonaise. Mais peu importe ce que je crois, parlons de ce dont je suis convaincu : l’assiette.

Lire la suite »

Publié dans : Paris 10e, Restaurants
Mots-clefs: , , , ,

Honam Jip (호남집) pas prêt d'arrêter de fumer

Par · 10 mai 2015 · 2 commentaires

Allée Saengseon

Séoul adore les “allées” gastronomiques… Il y a l’allée de yukhoe et l’allée de gimbap, au marché Gwangjang, l’allée de kalguksu au marché Nandaemun, l’allée du maneul tongdak si vous avez besoin urgemment de manger de l’ail…

Aujourd’hui je vais vous parler d’une allée qui se situe juste en face de l’allée de dakhanmari (une sorte de poule au pot), et qui sent bon le poisson grillé : l’allée saengseon-gui !

Lire la suite »

Publié dans : Restaurants, Séoul
Mots-clefs: , , , , , ,

Le marché aux poissons Noryangjin (노량진) du très cru et du trop cuit

Par · 28 août 2014

Marché aux poissons Noryangjin

Des fruits de mer à perte de vue, des coquillages, crustacés et mollusques tout droit sortis de films de science-fiction ; Noryangjin est l’un des plus gros marchés de la mer de Corée du Sud, et bien qu’il s’adresse principalement aux restaurateurs, il est possible de venir y acheter un poulpe vivant ou une moule géante à emporter nonchalamment dans son sac à dos.

Mais la particularité de ce marché, ce sont les restaurants qui s’y cachent tout autour et qui accepteront gentiment de cuisiner tout ce que vous voudrez bien leur apporter.

Choisir un poisson encore vivant, l’amener cinq mètres plus loin pour le manger dix minutes plus tard… Difficile de faire plus frais.

Lire la suite »

Publié dans : Aventures culinaires, Restaurants, Séoul
Mots-clefs: , , , , , , , ,

Daiwa Sushi trilogie du sushi – épisode II

Par · 30 mars 2013

Daiwa Sushi

Pour lire le premier épisode cliquez ici.

Le poisson le plus frais du Japon se trouve forcément à la source, à savoir au marché Tsukiji. On dit donc que pour le savourer au top de sa forme, c’est sur place que ça se passe, et de préférence tôt, pour le petit-déjeuner. En réalité la différence entre les sushi qu’on peut y manger, et ceux que l’on trouve dans Ginza ou même n’importe où à Tokyo, n’est pas flagrante.

Il existe deux sushi-ya dans le marché de poissons, qui sont réputés être les meilleurs : Sushi Dai et Daiwa Sushi. Après de longues recherches sur internet, j’en ai conclu que les deux se valent, et que j’irai donc à celui dont la file d’attente est la plus courte. Étonnamment, une trentaine de personnes attendaient devant Sushi Dai, et personne devant Daiwa Sushi, le choix fut donc vite fait.

Lire la suite »

Publié dans : Aventures culinaires, Restaurants, Tokyo
Mots-clefs: , , , , , , ,

Doguyasuji la prochaine fois, je viendrai avec un camion

Par · 29 janvier 2013

Doguyasuji

Doguyasuji est une rue couverte d’Osaka. Sa particularité alléchante est qu’elle regroupe à perte de vue des boutiques d’ustensiles de cuisine. Des bols en plastique aux poêles en fonte, de la grande consommation à l’artisanat, vous pourrez difficilement repartir les mains vides.

Lire la suite »

Publié dans : Aventures culinaires, Osaka
Mots-clefs: ,

Felix – émincés en gelée aux poissons c'est une question de goût

Par · 1 avril 2012 · 2 commentaires

Je vous présente Edgar, chat siamois blanc red tabby point, extrêmement bavard, pardon je veux dire philosophe, très affectueux, bourgeois (et n’allez pas penser que c’est moi qui l’ai embourgeoisé, non, non, on me l’a donné comme ça), et incroyablement difficile et capricieux en ce qui concerne la nourriture. Voyez-vous, Monsieur ne tolère que la pâtée pour chats Felix – émincés en gelée aux poissons en sachets fraîcheurs, il est beaucoup moins exigeant en matière de croquettes mais ayant la vessie fragile je limite sa consommation.

J’ai bien sûr essayé de nombreuses marques sur le marché, et parfois il daigne léchouiller le bord de sa gamelle me faisant croire que j’ai enfin trouvé quelque chose qui lui convient, mais au final je suis obligé de me rediriger vers les émincés en gelée aux poissons de Felix. Il serait hors de question de lui donner des émincés en gelée à la viande ou des effilés en gelée au poisson et encore moins des émincés en sauce aux poissons. Le plus étonnant (et énervant) c’est que lorsque j’achète un paquet de ces fameux émincés, Monsieur adore le sachet “carrelet-crevette”, il mange sans faire de chichis le “colin-sardine”, il ingurgite à contre-cœur le “thon-cabillaud”, mais si j’ose lui donner du “saumon-truite” il n’y touchera pas et me regardera de manière méprisante de surcroît.

Comment peut-il y avoir autant de différence entre ces sachets ? Certes les poissons ont tous des goûts différents, mais je ne suis pas dupe, il suffit de lire la liste des ingrédients pour voir que la composition est identique et seul 8% du contenu diffère… Est-ce que 8% de chair de poisson peut suffire à changer radicalement le goût de ces émincés ? Pour en avoir le cœur net, j’ai décidé de goûter.

Lire la suite »

Publié dans : Au supermarché
Mots-clefs: ,