La Ruche qui dit Oui

je suis une abeille... il parait...

La Ruche qui dit Oui - Comptoir Général

Depuis une petite année maintenant, je butine dans une ruche parlante, une ruche qui répond par l’affirmative ! Une fois par semaine, je prends mon sac à dos rayé, et je pars dard dard y chercher du bon miel (mais aussi des radis, des carottes, du paleron de bœuf, du fromage, des yaourts…).

La Ruche qui dit Oui - Radis

“Une ruche vous dites ?

– Une ruche.

– Qui dit “oui” ?

– Oui.

– Oui ?

– Tout à fait.”

Derrière ce nom monty-pythonesque se cache une initiative plus qu’intéressante : de petits producteurs vendent une fois par semaine leurs produits sur un site internet, vous achetez ce qui vous fait plaisir puis, quelques jours plus tard, vous allez chercher votre butin à la “ruche” où vous êtes inscrits. Pour ne pas faire 30 km pour 2 oranges, chaque producteur peut choisir une limite en dessous de laquelle il ne se déplacera pas (le prix de vos achats chez ce producteur ne vous sera alors pars débité).

Ça parait tout bête comme ça, mais ce faisant votre poireau sera passé directement de la main du sympathique monsieur avec les mains pleines de terre à votre assiette. Pas d’intermédiaire (à part la ruche qui prend quand même un petit pourcentage), pas de grossiste, de supermarché, de marchand, de multinationale, de requins aux dents en or se faisant leur maille sur le dos du pauvre agriculteur !

En théorie, les produits (souvent bio) devraient aussi être moins chers, en pratique ils ne le sont pas vraiment, mais leurs prix restent comparables à ceux des grandes surfaces, et surtout ils ont parcouru beaucoup moins de distance et sont donc moins fatigués.

La Ruche qui dit Oui - Oignons

Mais venons-en au fait, car si manger bio, local, agriculture raisonnée, élevé en plein air, sont des préoccupations qui me paraissent importantes, je ne suis pas là pour vous parler de l’éco-responsabilité, mais de la gusto-responsabilité !

La qualité gustative d’un aliment qui n’est pas normalisé à “l’attente du consommateur” est variable d’une récolte à l’autre. Il m’arrive donc parfois d’être un peu déçu par le contenu de mon panier ; comme ces fraises au parfum enivrant et au goût absent, ou comme ces carottes censées faire redécouvrir la saveur des “vraies” carottes d’autrefois, fades…

La Ruche qui dit Oui - Yaourts fermiers

Mais ces quelques déceptions arrivent relativement peu souvent, et par ailleurs quelques produits ne cessent de m’enchanter semaine après semaine ! C’est le cas des yaourts du GAEC du Pot au lait qui surprennent par la richesse aromatique contenue dans un pot aussi doux, subtil et lacté. Les Viandes du Chateauneuf sont également d’une qualité exemplaire ; et bien qu’il ne soit plus disponible depuis plusieurs mois, je garde un souvenir virevoltant de leur lard fumé (j’ai commandé des lardons cette semaine, j’espère qu’ils sont du même acabit). Les œufs de Xavier Delorme, amenés à la ruche par les Légumes de l’Omignon, sont tellement frais qu’une semaine après les avoir achetés ils sont toujours aussi fiers et fermes lorsqu’on les glisse dans une belle poêle beurrée. Les champignons de Paris de la Champignonnière La Marianne sont à vous dégoutter des champignons de supermarché… presque aussi intenses que des cèpes, ces spécimens aux biceps bodybuildés ont une note sauvage (bien qu’étant cultivés). Le pain de la Ferme de la Budinerie est délicat et moins brut que ce qu’on pourrait attendre d’une farine bio, il n’en garde pas moins un vrai caractère malté. La magret de canard fumé de la Ferme du Loup Ravissant semble parfumé de milles fleurs…

La Ruche qui dit Oui - Brie

Il y a aussi des fromages, des huiles, des boissons (très belle découverte de ce “Poiré fermier”, cidre fait à partir de poires, des Vergers de la Morinière), des légumes bien sûr et même des plats préparés.

Chaque ruche est différente et cherche à travailler le plus possible avec des producteurs locaux, aussi je ne peux parler que pour la mienne, la “Ruche du Comptoir général” dans le 10e arrondissement de Paris. Mais je vous conseille vivement d’aller jeter un coup d’œil sur le site internet La Ruche qui dit Oui pour voir s’il y en a une près de chez vous et tenter l’expérience d’être une abeille. Et si le jaune et noir ne mettent pas en valeur votre teint, vous pouvez toujours laisser le dard au vestiaire.

La Ruche qui dit Oui – Ruche du Comptoir général
80 quai de Jemmapes
75010 Paris, France
www.laruchequiditoui.fr

Distribution tous les samedis de 11h à 13h
(la commande doit être effectuée avant le mercredi soir).