Les Chouettes pour grands yeux et becs fins

Par · 11 juillet 2015

Les Chouettes

Si nous avions vécu à une autre époque, la sonnette de ma porte m’aurait surpris à une heure tardive, je me serais levé, laissant derrière moi ma machine à écrire, puis d’un pas méfiant j’aurais demandé : “Qui est-ce ?”… Pas de réponse…

Devant la paillasson une enveloppe, un télégramme, un message, un lieu, un horaire, une signature : John.

Mais nous vivons à notre époque – du moins je crois – et c’est Parigi, du forum anglophone Chowhound, qui m’a envoyé un email pour organiser une rencontre avec John Talbott, blogueur américain vivant à Paris, et mikey8811 (oui c’est un pseudo), autre membre du forum de passage en France. Bref, une réunion de frappés de bouffe en bonne et due forme (les conjoints étant également invités, à leurs risques et périls)…

Le lieu ? Les Chouettes, à Paris.

Les Chouettes - Fraicheur de coques et encornets marinés, artichaut et speck

Fraicheur de coques et encornets marinés, artichaut et speck
On marche sur la pointe des pieds, une petite bouchée par-ci, une petite becqueté par-là. C’est doux, c’est frais, on ne s’ennuie pas une seconde. Une pointe d’acidité supplémentaire aurait apporté un petit phrasé lyrique à ce plat discret mais complexe.

Les Chouettes - Pintade, fèves, duxelles, abattis

Râble de lapin poêlé Pintade, fèves, duxelles et abattis
Pas de lapin aujourd’hui, contrairement à ce qu’il y avait écrit sur le menu. Mais ce n’est pas moi qui vais me plaindre, car cette pintade était une valseuse (je veux dire une “danseuse de valse” bien sûr, et ce malgré les “abattis”…) de compétition. Moelleuse et juteuse, avec une peau croquante et seulement 15% trop élastique, la volaille avait pour partenaires dansants une ribambelle champignonesque et printanière qui savait s’ancrer sur terre en battant la mesure, tout en gardant la légèreté et la grâce nécessaire au rythme ternaire.

Les Chouettes - Paris-Brest

Paris-Brest l’irrésistible…
Le chou était légèrement croustillant, la crème suffisamment riche pour ne pas avoir de souci à se faire pour son avenir, et le goût praliné intense et équilibré. Mais, servi sur une assiette, avec une fourchette… on s’attend à plus. Si j’avais acheté ce Paris-Brest dans une boulangerie, je l’aurais trouvé parfait. C’est con, je sais. Je suis même le premier à souvent reprocher aux desserts de vouloir trop en faire, de s’éloigner de l’original, d’être snobs dans leur manière de défier notre gourmandise enfantine. Mais là, j’aurais souhaité qu’il soit un poil plus… irrésistible…

Alors vous commencez à me connaitre avec mes pinaillages micro-cellulaires, et j’espère que vous aurez lu entre les lignes de mes “mais” et que vous aurez compris que ce déjeuner fut une franche réussite. Et puis la compagnie de joyeux papillons papilleux qui m’entourait n’a fait qu’améliorer les choses. Les Chouettes c’est vraiment chou… euh… c’est vraiment bien !

Les Chouettes
32 rue de Picardie
75003 Paris, France
Tél. : 01 44 61 73 21
www.restaurant-les-chouettes-paris.fr

Ouvert tous les jours de 12h à 14h, puis de 19h30 à 22h.
(Ouvert de 8h à 1h pour boire un verre)

Ce midi, le prix par personne fut d’environ 60€ par personne (avec 3 bouteilles de vin pour 7, et plusieurs cafés).

Facebooktwitterpinterestmail
rssyoutubevimeoinstagram
Publié dans Paris 3e, Restaurants
Mots-clefs : , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Newsletter

Newsletter

Recevez chaque mois, dans votre boîte mail, les derniers articles de Chez Food !

Parfait, vous devriez recevoir un email rapidement afin de confirmer votre inscription.