L’oranger respiration

Par · 7 juin 2016

L'Oranger - Soupe de poisson, rouille, croûtons

Deuxième bonne pioche dans cette charmante ville de Sète, L’oranger sous ses aspects huppés délivre une cuisine sans froufrous, sincère et surtout délectable !

Oui, j’ai pour habitude d’introduire mes articles avec un peu plus de mystère, mais que voulez-vous aujourd’hui je suis d’humeur d’aller droit au but.

L'Oranger - Soupe de poisson

Soupe de poisson maison, avec sa rouille et ses croûtons
Tout d’abord il faut comprendre qu’à Sète, quand on vous sert une soupe de poisson en entrée, il faut avoir l’appétit bien rôdé. Ensuite il faut tartiner les gros croûtons de rouille, parsemer quelques fils de fromage, et se laisser envahir par la poiscaille, l’ail, l’assaisonnement qui a du chien, le bol qui n’en finit pas et qu’on ne souhaite pas qu’il finisse, et le ventre sur les pieds qui lève le drapeau blanc avant l’arrivée du plat principal.

L'Oranger - Poêlée d'encornets en persillade, tomates confites, pommes rissolées maison

Poêlée d’encornets en persillade, tomates confites, pommes rissolées maison
Heureusement qu’on n’est pas là pour écouter son ventre, mais son palais, car sinon on serait passé à côté de ces encornets de velours, ces pommes de terre un peu molles mais tellement bonnes… ail, persil, huile d’olive, difficile de se tromper, mais quand ça dépote, inutile d’aller chercher midi à quatorze heure.

L'Oranger - Panna cotta ivoire, fève tonka

Panna cotta ivoire à la fève tonka
Malgré plusieurs tentatives, je ne suis pas parvenu à avoir confirmation que le nom “ivoire” venait du chocolat blanc Valrhona… Mais ne nous encombrons pas de considérations élitistes, car peu importe la marque du chocolat, cette panna cotta apporta la douceur, la subtilité boisée nécessaire à clore ce repas.

Je suis retourné une seconde fois chez L’oranger, j’y ai dégusté une salade avec des ravioles de Royans frites, toute bête mais mémorable. La vinaigrette était parfaite et les ravioles délicates sous leur voile cristallisé…

Derrière la verrerie raffinée, les nappes et le nez retroussé du maître de maison, on a affaire à des plats clairs, des préparations nettes, et une cuisine qui respire. Et puis à y regarder de plus près, on décèle un p’tit bout de sourire espiègle au coin de la bouche de notre maître de maison. On le comprend, ça doit être bien agréable de travailler dans un restaurant comme celui-ci.

L’Oranger
5 rue Pierre Brossolette
34200 Sète, France
Tél. : 04 67 51 96 12
www.restaurantsete.com

Ouvert du mardi au dimanche, midi et soir.

Ce soir, le prix par personne fut d’environ 38€.

Facebooktwittergoogle_pluspinterestmail
rssyoutubevimeoinstagram
Publié dans Restaurants, Sète
Mots-clefs : , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Newsletter

Newsletter

Recevez chaque mois, dans votre boîte mail, les derniers articles de Chez Food !

Parfait, vous devriez recevoir un email rapidement afin de confirmer votre inscription.