Café Trama deux carpaccios faisant le grand écart

Par · 29 août 2013

Café Trama - Carpaccio de poulpe

Le 28 juillet 2013, Bruno Verjus, critique récemment passé de l’autre côté de la casserole, a publié un petit billet sympa au sujet du Café Trama sur son blog.

Quelques jours plus tard, un rendez-vous du côté de Montparnasse et ma mémoire fit immédiatement “ding !” : et si j’allais jeter une langue du côté de ce nouveau bistrot.

Café Trama - Laurière de sardines

On nous a promis du naturel, et le premier signe qui ne trompe pas c’est l’amabilité du maitre de maison. Un sourire ce n’est pas grand chose, mais c’est pourtant le meilleur des amuse-bouches, ça ouvre l’appétit, et quand il est suivi d’un descriptif passionné du menu, on peut se relaxer et avoir confiance dans l’établissement choisi.

Ce midi, petite faim d’été, Mme. Tilash et moi avons donc partagé deux entrées et sommes passés directement au dessert.

Laurière de sardines (ci-dessus)
Cette terrine de sardines et pommes de terre était fraiche, agréable, bien assaisonnée. Je l’ai mangée avec appétit malgré la sensation qu’elle aurait pu être un peu plus gourmande, peut-être avec des pommes de terre plus présentes et un peu plus fondantes.

Café Trama - Carpaccio de poulpe

Carpaccio de poulpe
Là par contre, je ne vais pas titiller la tentacule. Tendre mais avec du répondant, aux parfums marins subtils ; une pointe de citron, de l’encre de sèche, aucune percussion hors de propos, ce mollusque s’exprimait tout en finesse.

Café Trama - Tarte aux pêches et abricots

Tarte aux pêches et abricots
Ne vous fiez pas à l’apparence un peu flanquée de cette tarte. La belle acidité des fruits se fondait en douceur dans la glace à la pêche, et la pâte brisée, à la tenue robuste, savait se faire légère en bouche.

J’ai également goûté
Un carpaccio de pastèque et melon qui fut la fausse note du jour. Les tranches étaient trop épaisses pour pouvoir se réclamer du célèbre peintre italien (1), et surtout la pastèque fade et passée n’avait que faire des notes acides et de la menthe avec laquelle on a tenté de la réveiller un peu.

Mis à part ce petit dérapage final, j’ai passé un excellent moment dans ce bistrot de quartier, suffisamment pour regretter qu’il ne soit pas dans le mien !

Café Trama
83 rue du Cherche-Midi
75006 Paris, France
Tél. : 01 45 48 33 71

Ouvert du mardi au samedi de 10h à 22h30 (déjeuner servi jusqu’à 14h30).

Ce midi, le prix fut d’environ 18€ par personne (avec un café).

Facebooktwittergoogle_pluspinterestmail
rssyoutubevimeoinstagram

Notes ---
  1. Vittore Carpaccio, qui donna son nom au plat de viande de bœuf coupée finement : le carpaccio
------------
Publié dans Paris 6e, Restaurants
Mots-clefs : , , , , , ,

Laisser un commentaire

Newsletter

Newsletter

Recevez chaque mois, dans votre boîte mail, les derniers articles de Chez Food !

Parfait, vous devriez recevoir un email rapidement afin de confirmer votre inscription.