Hanbang Wang Jokbal Bossam le pied de porc, mon doudou à moi

Par · 27 novembre 2014

jokbal

Lorsqu’on flâne dans un pays étranger, il faut aiguiser son instinct. Parfois on tombe sur des mauvaises pioches, comme j’en ai parlé récemment, et parfois on a le museau qui renifle une perle et la langue qui confirme la trouvaille.

jokbal - Yongsan

Vous pensez sûrement que je parle en images, que je manie les métaphores pour mieux broder mes phrases, pas du tout ! Je suis littéralement passé plusieurs fois devant cette petite échoppe, avec mon museau attentif au fumet profondément envoutant qui s’en échappait. Et lorsque j’ai enfin poussé la petite porte jaune et que j’ai déchiffré comme un enfant de 5 ans les lettres affichées sur le mur, JO… K…BA….

“Jokbal ?” Demandais-je l’œil pétillant à mon serveur.
Car j’en avais entendu parler de ce jokbal : du pied de porc mijoté avec amour dans un bain d’eau, de sauce soja, de gingembre, d’ail et d’épices, jusqu’à ce que sa chair gélatineuse et douce fonde dans la bouche, déversant son essence d’umami câline… J’en avais entendu parler, et je l’attendais avec impatience.
Le serveur me confirma avoir bien lu le mot porcin, et c’est toujours comme un gamin que je lui souris avec un hochement de tête affirmatif.

Cette première rencontre avec le jokbal fut aussi la plus intense, la plus savoureuse, la plus intime…

jokbal

On prend un morceau de viande, le place délicatement sur une feuille de salade, rajoute une touche de ssamjang (1), dépose un ou deux brins de ciboule, puis on referme ce petit paquet cadeau, le livre tout entier dans son antre buccale, et on ferme les yeux.

Entre chaque bouchée on se revigore le palais à coup de kimchi, et on se prépare pour la prochaine caresse.

J’ai goûté plusieurs jokbal au cours de mon séjour, y compris au fameux marché Gwangjang, mais aucun n’approcha la texture et la saveur de celui-ci.

Hanbang Wang Jokbal Bossam
2-196 Hangangno 2(i)-ga
Yongsan-gu, Séoul, Corée du Sud

Une portion de jokbal coûte 25.000 (soit environ 18€), et peut nourrir deux estomacs.

Facebooktwittergoogle_pluspinterestmail
rssyoutubevimeoinstagram

Notes ---
  1. une sauce épaisse composée de doenjang (le miso coréen, avec un goût plus fermenté), de gochujang (la pâte de piment qu’on retrouve partout), d’huile de sésame, d’oignon et d’ail.
------------
Publié dans Restaurants, Séoul
Mots-clefs : , , , , , ,

Laisser un commentaire

Newsletter

Newsletter

Recevez chaque mois, dans votre boîte mail, les derniers articles de Chez Food !

Parfait, vous devriez recevoir un email rapidement afin de confirmer votre inscription.