Annyeonghi Gyeseyo Hanguk Au revoir Corée du Sud

Par · 31 mai 2015

Bukchon

Les voyages font de nous qui nous sommes. La rencontre avec l’autre remet en question notre ego, et par la multiplicité de ces rencontres on ne peut que grandir et s’enrichir.

La gastronomie coréenne fut un choc pour moi car elle ne ressemble à rien que je connaissais. Je m’attendais à des influences chinoises et japonaises relevées avec un peu plus de piment, mais je ne pensais pas que ce pays avait une telle personnalité culinaire.

Jirisan

Tout comme lors de mon voyage au Japon, j’ai pris beaucoup de retard dans l’écriture de tous ces articles, mais je ne pouvais pas abandonner… Il me paraissait très important de rendre compte d’un maximum d’expériences, pour montrer une pointe d’iceberg de ce qu’est la cuisine en Corée du Sud.

Un pays est bien plus que ce qu’on y mange, et pourtant c’est souvent en regardant avec attention dans son assiette qu’on en apprend le plus sur un peuple. Dans ce cas nous pouvons regarder les banchan, ces petits plats fermentés ou marinés servis en abondance avec chaque repas, et conclure facilement que les coréens sont généreux. Nous pouvons regarder le piment présent presque partout comme un signe du dynamisme virevoltant dont la Corée du Sud a bien évidemment fait preuve ces vingt dernières années. Nous pouvons extrapoler à partir des différents types de barbecue coréen que les habitants de ce pays aiment partager, mais aussi qu’ils aiment la débrouille, prendre eux-mêmes les choses en mains. Et nous pouvons également arrêter là l’exercice futile et forcément caricatural que votre serviteur a cru bon de démarrer pour tenter naïvement d’illustrer ses impressions “ethnographiques”.

Banchan

Nous partons tous avec des préjugés et revenons avec l’esprit chamboulé, des questions sans réponse et souvent de l’admiration. Et dans mon cas, je peux rajouter à cela un amour inexplicable pour le kimchi.

J’aimerais remercier chaleureusement Bora et Kayden, qui nous ont fait découvrir le quartier de Hongdae qui fut probablement l’endroit de Séoul que Mme Tilash et moi avons préféré.

J’aimerais également remercier Muhyang pour nous avoir accueilli dans sa maison, nous avoir fait goûter à son thé cueilli à la main, et nous avoir emmené dans la montagne nous baigner auprès de la cascade paradisiaque entourée de théiers. Un de ces moments qu’on n’est pas prêt d’oublier.

Merci enfin à Soso pour nous avoir aidé à traduire quelques mots à Muhyang, et pour nous avoir pris au piège dans le magnifique temple de Hwaeomsa. Sans elle nous aurions sans doute passé cette nuit dans un hôtel sans âme…

Merci à eux pour leur gentillesse et leur patience. Et j’espère à bientôt.

T. Tilash

Facebooktwittergoogle_pluspinterestmail
rssyoutubevimeoinstagram
Publié dans Aventures culinaires, Corée du Sud
Mots-clefs : , , ,

Laisser un commentaire

Newsletter

Newsletter

Recevez chaque mois, dans votre boîte mail, les derniers articles de Chez Food !

Parfait, vous devriez recevoir un email rapidement afin de confirmer votre inscription.