Pink Flamingo

la pizza rock n' roll

Cantona

Au feu les Margherita, Regina et autres Quattro formaggi ! Ici les marguerites on les piétine avec des grosses rangers, on coupe la tête des reines et on double la quantité de fromage sur la pizza Cantona (huit fromages !). Au Pink Flamingo, on s’efforce de faire une pizza différente et créative, sans lésiner sur la qualité des ingrédients et avec une pâte confectionnée à partir de farine bio. Pour le côté rock n’ roll on s’approche donc plus de David Bowie que des Sex Pistols.

Au restaurant de la rue Bichat, on peut emporter les pizzas chez soi, se ridiculiser avec un ballon rose sur le bord du canal St. Martin et attendre que le livreur nous amène les victuailles, ou bien aller dans la “salle d’à côté”, une sorte de chambre d’étudiant aux lumières roses néons. C’est cette dernière option que mes deux acolytes et moi-même avons choisi. Nous nous sommes confortablement installés dans le canap’, la voix de Tom Waits grêlant dans les enceintes, un couple plus intéressé par le goût de leur langue respective que par leur pizza d’un côté, une bande de potes aux cheveux déstructurés avec précision de l’autre.

L’Aphrodite (Tranches d’aubergines grillées et marinées à l’ail, huile d’olive, pétales de piments rouge autour d’une louche de houmous maison)
Je vous avais prévenu, les pizzas sont originales. Le houmous m’a tout de suite transporté au Liban (même si les lumières roses bonbon m’ont rapidement ramené à Paris), il n’avait rien à envier à ceux que j’ai pu déguster dans des restos libanais. J’avoue ne toujours pas être certain que sa place est appropriée sur une pizza plutôt que dans une pita ou un dürüm mais son onctuosité et sa belle acidité m’ont charmé. Les aubergines étaient marinées à point. L’ail et le piment étaient discrets mais amenaient ce qu’il fallait de peps pour garder les papilles éveillées.

J’ai également goûté:
– La Kate (mesclun, ricotta, tomates cerises et pignons), cette pizza du jour était fraîche et printanière mais manquait un peu d’acidité pour la rendre moins fade.
– La Cantona… et oui, huit fromages ! Lorsqu’on lit le menu on imagine volontiers un camionneur après 15 heures de routes s’enfilant cet amas de graisse lactée. Mais non, vous allez rire, cette pizza ne suintait pas l’huile, et son goût était équilibré et bien plus léger que de nombreuses quatre fromages écœurantes essayées à droite et à gauche. Sous son aspect provocateur cette pizza est en réalité une réussite.

La pâte
Une pizza se juge traditionnellement par sa pâte. Qu’il s’agisse d’une pâte aérienne aux alvéoles légèrement brûlées et au bon goût de pain frais à la Napolitaine ou d’une pâte plus croustillante, presque feuilletée à la Romaine, ou encore d’une pizza plus tendre, à la pâte fine et élastique à la New-yorkaise, la pâte à pizza est l’élément le plus important.
Encore une fois ici on s’éloigne des sentiers battus. La pâte est un peu plus épaisse qu’une traditionnelle “pâte fine”, très élastique, légèrement beige (probablement à cause de la farine bio), et sa texture est constituée de nombreuses minuscules alvéoles me faisant penser d’avantage à des pancakes qu’à du pain ! Son élasticité sauve heureusement les apparences en étant bien présente. Cette pâte ne se rapproche donc d’aucune pâte à pizza que je connaisse, mais elle est loin d’être mauvaise pour autant. Les puristes risquent de glousser gentiment avec cette texture anodine, mais je pense que les puristes auront de toutes façons rebroussé chemin dès le menu affiché sur la porte (Bjork, Gandhi, Obama…).

Mise à jour du 30 juin 2013

Nouvel essai transformé par Pink Flamingo avec sa Poulidor et une pizza du jour sucrée/salée. À noter que la pâte m’a cependant parue très différente de la description ci-dessus : on avait bien affaire à une pâte de type Napolitaine cette fois-ci. J’ignore si la recette ou le cuistot ont changé, ou si la fabrication des pizzas est quelque peu aléatoire…

Malgré le prix un peu élevé pour une pizza, le pari du flamand rose a été relevé, leurs pizzas arrivent à renouveler le genre et s’ils en font un peu trop avec le menu, le décor et l’attitude, dans l’assiette I Dig everything… ou presque.

Pink Flamingo
67 rue Bichat
75010 Paris, France
Tél: 01 42 02 31 70
www.pinkflamingopizza.com

Ouvert tous les soirs de 19h à 23h30, le midi du mardi au samedi de 12h à 15h et le dimanche toute la journée.

Prix moyen d’une pizza, environ 14€.