Dans les Landes voltiges, cabrioles et décibels

Par · 14 mai 2014

Dans les Landes - Bouchées de salade landaise

Ça braille de tous les côtés, on se fait du coude, on interpelle le serveur : “Hein !? Comment !?”, les plats arrivent, se chevauchent, se volent la vedette, on boit, on rit et on braille à notre tour !

Comment ça du calme ? Pas de calme : de l’entrain, avec une adresse aussi énergique et énergisante, et des tapas de cette qualité, je ne vais pas dorloter les mots, sucrer les expressions, je mets les poings sur la table et je bombe le torse : “Garçon, une autre ration de cœurs de canards !”.

Dans les Landes - Jambon ibaïona

Vous l’aurez compris, c’est avec un certain enthousiasme que je souhaite vous parler aujourd’hui du restaurant Dans les Landes. Bar à tapas jonglant entre la tradition du Sud-Ouest et une créativité toute contemporaine, Dans les Landes réussit avec brio des plats soignés, à la présentation originale, mais sans jamais tomber dans le maniérisme.

Bouchées de salade landaise (photo ci-dessus)
Tout est dit avec ces “rouleaux de printemps” façon “salade landaise”. On a le croquant, le juteux, le magret, je ne vais pas vous faire toute la recette. C’est frais et généreux.

Sabot de Jambon Ibaïona (photo ci-dessus)
Coupé légèrement trop épais, ce jambon n’a fait bondir personne de sa chaise. Mais passons vite sur cet amuse-gueule somme toute honorable, et rentrons dans le vif du sujet.

Dans les Landes - Chipirons frits aux piments doux

Chipirons frits aux piments doux
Je soigne mon vocabulaire, je cherche à honorer la langue de Molière autant que faire se peut… Mais c’est pourtant avec une onomatopée béate, la langue pendue et la bave gargouillante que j’aimerais vous décrire ces chipirons ! Tendres comme un nuage de lait, à la friture parfaitement croustillante et légère, je crois bien que ce sont les meilleurs chipirons ou calamars frits que j’ai eu la joie de glisser dans mon bec. Il fut mentionné à ma table qu’une petite sauce tartare pour tremper ces divines créatures de la mer aurait rajouté une touche d’acidité bienvenue. Je crois partager cet avis, pourtant j’aurais peur de casser ces fragiles bijoux.

Dans les Landes - Polenta au magret fumé

Polenta croustillante au magret fumé
Ces croquettes aux cœurs coulants apportaient le réconfort nécessaire à la pluie entêtée qui frappait à la fenêtre. J’aurais aimé un magret fumé un peu plus présent et viril, pour apporter un contraste plus riche à ce mets par ailleurs fort réussi.

Dans les Landes - Coeurs de canard

Cœurs de canard en persillade
Mon cœur, quelle douceur lorsque je te porte à mes lèvres, tu es tendre et pourtant tu ne manques pas de caractère… Excusez le poème mielleux et mon clavier parfumé à l’eau de rose. Ces morceaux d’amour étaient peut-être un poil trop salés, mais ça ne m’a pas empêché de les demander en mariage. Nous vécûmes heureux et eûmes beaucoup d’enfants…

Dans les Landes - Cous de canard confit

Cous de canard confit
Mon cœur était déjà pris lorsque j’ai embrassé ces cous. Et bien que je ne peux leur trouver aucune faute gustative, l’acharnement nécessaire à extraire la moindre petite parcelle de chair a quelque peu terni notre relation.

Dans les Landes - Gambas en crémeux thaï

Gambas en crémeux thaï
Citronnelle, lait de coco, tamarin… on peut dire que l’accent a changé de diphtongue. J’aurais été ravi de déguster ce plat dans n’importe quel bon restaurant thaïlandais. Les crevettes étaient croquantes et juteuses, le “crémeux” subtil et pas caricatural. Honnêtement, obtenir un plat thaïlandais de ce raffinement dans un bar à tapas landais est un véritable tour de force.

Dans les Landes - Millassou landais, confit de vieux garçon

Millassou landais, confit de vieux garçon
Contrepoint sucré de la polenta, cette sorte de flan à la farine de maïs frit était étrangement addictif. Pas trop sucré, il contrastait à merveille avec la confiture de fruits secs (pruneaux, abricots secs…) dans laquelle on pouvait y tremper ces grosses frites gourmandes.

Dans les Landes - Crème brulée aux fruits de la passion et safran

Crème brulée aux fruits de la passion et safran
Pour finir de nous convaincre que le chef de Dans les Landes, Julien Duboué, compose sa partition douce avec autant d’harmonie que la salée : ces crèmes brulées servies dans la peau évidée des fruits de la passion étaient délicates et savaient mettre l’acidité du fruit en veilleuse au profit d’une mélodie toute maitrisée. Le safran passait un peu inaperçu à la fin de ce dîner aux saveurs intrépides, mais je ne doute pas une seconde qu’il participait discrètement à la note langoureuse de cette dernière cuillère de la soirée.

Alors que dire de plus ? Peut-être insister sur le fait que Dans les Landes n’est pas un restaurant romantique pour y écouter battre nos cils en tête à tête coquin. Il faut du coffre pour se faire entendre, et de l’appétit pour goûter au maximum de tapas. Donc si vous vous sentez concerné, n’y allez pas les mains dans les poches, mettez le turbo, courez, foncez, maintenant, vite, plus vite !

Dans les Landes
119 bis rue Monge
75005 Paris, France
Tél. : 01 45 87 06 00
www.dansleslandesmaisaparis.com

Ouvert tous les jours de 12h à 22h30.

Compter entre 30 et 40€ (avec du vin).

Facebooktwitterpinterestmail
rssyoutubevimeoinstagram
Publié dans Paris 5e, Restaurants
Mots-clefs : , , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Newsletter

Newsletter

Recevez chaque mois, dans votre boîte mail, les derniers articles de Chez Food !

Parfait, vous devriez recevoir un email rapidement afin de confirmer votre inscription.