Articles contenant le mot ‘huitre’

La Coquerie camaïeu maritime

Par · 6 septembre 2017

La Coquerie

Nous restons à Sète, ma ville adoptive, pour ce nouveau voyage en contrée gustative. Le restaurant La Coquerie est piloté par la cheffe Anne Majourel, qui vous accueillera elle-même avec une franche poignée de main et un sourire familier dans son navire. La confiance s’installe immédiatement, et il ne pourrait en être autrement, car ici le menu est unique et “les yeux fermés”.

Chaque plat se succédera donc, faisant honneur à l’iode, à la Méditerranée et à l’étang de Thau, et nous nous laisserons doucement emporter par les courants marins…

Lire la suite »

Publié dans : Restaurants, Sète
Mots-clefs: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Le Petit Bistrot prenez la formule !

Par · 13 mai 2016

Le Petit Bistrot - Noix de ris de veau, braisé au frontignan

Il ne faudra pas longtemps au gastronome aguerri de passage à Sète pour se rendre compte que des guinguettes, à la classitude variable, il y en a à tous les coins de rue. Si je ne peux affirmer avec certitude que la plupart de ces attrapes touristes soient médiocres, je ne peux pas non plus nier la grande probabilité qu’ils le soient.

Au resto où je vais vous emmener, il n’y a pas de vue sur les canaux, ni vue sur la plage, par contre la vue sur l’assiette est imprenable !

Lire la suite »

Publié dans : Restaurants, Sète
Mots-clefs: , , , , ,

Hess-O-Hess grand cru

Par · 13 septembre 2013

Hess-O-Hess - Chroniques 1966-1971 - Jacques B. Hess

Je n’ai pas trop dérivé. J’ai gardé le cap sur mon objectif de parler bouffe et papilles depuis plus d’un an.

Si j’ai parfois (ab)usé de métaphores musicales c’est parce qu’il me semble que les plaisirs du ventre peuvent s’approcher, dans leur côté viscéral, des plaisirs mélomanes. La comparaison peut même aller plus loin, par exemple le chef-musicien possède un savoir technique, parfois scientifique, et cherche, dans le meilleur des cas, à utiliser ses compétences pour provoquer des émotions (dira-t-on naïvement) et pour nourrir. En regardant du côté du mangeur-acoustique le lien marche toujours : une mélodie et un clafouti s’adressent à tout le monde, mais certaines personnes ne s’intéressant pas particulièrement à ce qu’il se passe derrière le rideau, se contenteront d’un “j’aime/j’aime pas” ; d’autres plus curieuses, acharnées, ou carrément obsessives, pourront peut-être, grâce à leur expérience, développer : “trop de cannelle dans la mélodie, le clafouti manque d’harmonie dans les basses”.

Ces différents points me servent de prétexte aujourd’hui à sauter la barrière, et vous parler d’un livre qui me tient particulièrement à cœur, un livre sur le jazz : Hess-o-hess, de Jacques B. Hess.

Lire la suite »

Publié dans : Aventures culinaires, Lectures
Mots-clefs: , , , , ,