Articles contenant le mot ‘seiche’

Halles et manger franc, efficace, bon

Par · 10 avril 2017

Halles et manger

Cela va faire un peu plus d’un mois que je suis allé manger chez Halles et manger, au fond à droite dans les Halles de Sète… Et pour tout vous dire, je n’ai pas pris de notes, pas photographié l’ardoise, et pris une photographie peu appétissante de mon plat…

Mais si je me rappelle d’une chose c’est de m’être régalé, alors veuillez excuser la brièveté et la non-exhaustivité de cet article, mais cette fois je ne tournerai pas autour du pot.

Lire la suite »

Publié dans : Restaurants, Sète
Mots-clefs: , , ,

David Toutain épure boisée

Par · 8 janvier 2014 · 5 commentaires

David Toutain

Il est tellement facile de se perdre… Pendant qu’une cuisine se complexifie jusqu’à l’extrême, une autre, sous prétexte de naturel, se simplifie à l’ennui.

Pourtant le raffinement n’est pas l’ennemi du brut, et la richesse n’est pas forcément synonyme de baroque… David Toutain semble bien l’avoir compris. Cet ancien chef du restaurant Agapé Substance, qui était auparavant passé par les maisons de Bernard Loiseau, Marc Veyrat, Alain Passard, Luis Aduriz (Mugaritz), vient d’ouvrir un lieu paisible, aux couleurs boisées, où la porcelaine fine et éclatante se mêle au rugueux du grès, et où les plats d’une rare complexité se livrent à nous comme des évidences.

Lire la suite »

Publié dans : Paris 7e, Restaurants
Mots-clefs: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Daisan Harumi trilogie du sushi – épisode III

Par · 20 avril 2013 · 2 commentaires

Daisan Harumi

Pour lire le premier épisode cliquez ici, et pour le second ici.

Une nuit d’hiver, il y a de cela quelques années déjà, j’ai fait un rêve de ceux qu’on ne dévoile pas… Mais on est entre nous, n’est-ce pas ? Alors je peux bien vous en livrer quelques bribes.

Je rentre dans une échoppe que les boiseries ensoleillent, je m’assieds timidement au comptoir. Derrière, surélevé, un itamae – un chef spécialisé dans le sushi – il est d’un âge incertain et attend patiemment que je lui dise ce que j’attends de lui.

Omakase onegai shimasu.

C’est le “abracadabra” japonais, le “advienne que pourra”, la phrase experte que tout connaisseur doit dire en rentrant dans un sushi-ya, autrement dit : “Je me livre entièrement à vous, servez-moi ce que vous voulez”.

Comme dans certains rêves adolescents, je me suis réveillé juste avant de goûter à la chair… du premier sushi

Lire la suite »

Publié dans : Restaurants, Tokyo
Mots-clefs: , , , , , , , , , , , , , , ,