L’épicerie épicerie fine, et cuisine fine aussi

Par · 21 avril 2017 · 1 commentaire

L'Epicerie - Risotto crémeux, petits légumes et lard fumé, et émulsion au sel vicking

À deux pas et demi des Halles de Sète, se trouve une petite épicerie appelée modestement L’épicerie. Des épices forcément, mais aussi des whiskies japonais, du chocolat, des sardines, de la charcuterie, vous voyez le topo. La sélection des produits est soignée, ce qui justifie les prix ajustés…

Et puis si on continue de se faufiler derrière la caisse, il y a une petite salle blanche à la déco estivale, qui accueille le flâneur pour déjeuner. Bien sûr on peut y prendre une assiette de charcuterie (ibérique s’il vous plaît !), mais il serait dommage de passer à côté de la cuisine du chef Sébastien Terron, toute en finesse.

L'Epicerie - Risotto crémeux, petits légumes et lard fumé, et émulsion au sel vicking
Risotto crémeux, petits légumes et lard fumé, et émulsion au sel viking
Dire que le riz était parfaitement cuit et crémeux peut sembler une évidence, mais on trouve tellement de risottos solides ou de porridges au parmesan… alors que là non, le riz était parfaitement cuit et crémeux, évidemment ! Mais ce n’est pas tout, les légumes admirablement al dente, la betterave, les asperges, les jeunes épis de mais, apportaient leur vibration, le lard fumé sa brise carnassière, et le tout se laissait emporter dans les nappes voluptueuses de la star amidonnée et de son émulsion.

L'Epicerie - Lemon curd, meringues et biscuits
Lemon curd, meringues et biscuits
Tarte au citron meringuée décomposée, la mise au point sur le lemon curd était juste, ni trop acide, ni trop sucré, ni trop collant, ni trop liquide, au poil quoi ! Les petites meringues aériennes frémissaient tout doucement sous la dent, contrastant avec les biscuits qui nécessitaient, eux, un dentier bien en place. Cependant, à part ce petit problème de densité, on est bien là devant un dessert réussi, léger et revigorant.

L'Epicerie - Raviolis au confit de canard, bouillon thaï
Raviolis de confit de canard, bouillon thaï
Autre jour, autre météo, je ne résiste pas à la tentation de vous parler de ce plat pris tranquillement sur la terrasse (vous excuserez la photo post-bouchées…). L’enveloppe du ravioli était fine avec juste ce qu’il faut de mâche, la farce riche comme on est en droit de l’attendre d’un confit de canard, et le bouillon thaï léger et raffiné. Pas trop de gingembre, pas trop de citronnelle : l’équilibre. Les légumes croquants gardaient leur essence végétale, et quelques bouchées de foie gras venaient surprendre par leur audace.

Je vais vous le dire franchement, on ne s’attend pas à manger aussi bien dans une « épicerie », surtout des plats cuisinés, élaborés, complexes. Si je mets des guillemets au mot « épicerie », c’est parce que derrière la véritable épicerie se cache un restaurant, sans guillemets, avec un chef talentueux à l’humilité évidente. Le genre d’endroits qui apaise l’esprit et met de bonne humeur.

L’épicerie
9 rue Gambetta
34200 Sète, France
Tél. : 04 67 74 35 49
lepicerie-sete.com/

Ouvert de 10h à 19h, déjeuner servi de 12h à 15h, Salon de thé l’après-midi. Fermé le mercredi et le dimanche.

Ce midi, le risotto et lemon curd coûtaient 24€ (hors menu), mais en semaine le menu à 24€ (dont les raviolis faisaient parti) comprenant une petite soupe, un plat, un dessert et un café, est une bonne affaire.

Facebooktwittergoogle_pluspinterestmail
rssvimeoinstagram
Publié dans Restaurants, Sète
Mots-clefs : , , , , ,

Un commentaire pour
“L’épicerie épicerie fine, et cuisine fine aussi

    magali le 25 avril 2017 à 10:23
  1. Je confirme pour le risotto! Mes papilles en frémissent encore…


Laisser un commentaire