Kotteri Ramen Naritake ramen bulldozer

Par · 22 août 2016

Koterri Ramen Naritake

Difficile de justifier l’écriture de cet article par cette chaleur… parce qu’il est vrai qu’aujourd’hui, un gros bol de bouillon bouillant rempli de nouilles et de porc, ce n’est pas tout à fait ce que j’ai en tête pour me désaltérer… quoique…

Dans la bataille qui fait rage dans le quartier de l’Opéra à Paris, entre les restaurants japonais authentiques et les rades tenus par des chinois (dont certains arrivent quand même à se retrouver avec une queue de blanc becs devant la porte, allez comprendre…) (1), Kotteri Ramen Naritake est un relativement nouveau venu qui a tout de suite résonné dans les sphères nippophiles !

Koterri Ramen Naritake

Un bon gros bouillon qui vous colle aux côtes, rempli de choses qui flottent, de choses qui nagent, de choses qui coulent, mais surtout d’incroyables nouilles faites sur place, à la chevelure légèrement ondulée, à la texture délicieusement suave, à la mâche parfaitement elasticaldente

Pour moi, le bouillon fut au miso, que je trouve ici un peu plus subtil que celui à la sauce soja. Parmi les choses qui flottèrent dans mon bol, le porc chashu était la vedette, tendre et caressant, et servi avec générosité de surcroît. L’œuf (ajitsuke tamago), quant à lui, fut un brin décevant. Sa température glaciale ne pouvant être réchauffée par un long bain chaud, il resta frigide et moins érotique que ce qu’il aurait du être (ne me regardez pas avec ces yeux ronds, on le paye pour ça !).

Lorsque vous terminerez d’engloutir les nouilles (en faisant de gros slurps avec la bouche, s’il vous plaît), il ne restera plus qu’à choper son bol à deux mains et happer le reste de sousoupe dans le fond de votre gosier. Et si d’aventure elle vous paraissait trop salée (car elle l’est), cet écriteau est pour vous, alors n’hésitez pas :

Koterri Ramen Naritake

J’ai presque honte à signaler que, bizarrement, il manquait un je-ne-sais-quoi pour que mon voyage au Japon fusse total. Mais ce petit détail pédant ne devrait pas vous arrêter en chemin, parce qu’à Paris je n’en ai jamais mangés d’aussi nourrissants, et franchement délectables !

Kotteri Ramen Naritake
31 rue des Petits Champs
75001 Paris, France
Tél. : 01 42 86 03 83
www.facebook.com/pages/Kotteri-Ramen-Naritake

Ouvert du mercredi au lundi, de 11h30 à 15h, puis de 18h30 à 22h.

Ce midi, le prix du miso ramen au porc chashu, avec un œuf mollet en supplément, fut de 14€.

Facebooktwittergoogle_pluspinterestmail
rssyoutubevimeoinstagram

Notes ---
  1. à noter qu’un chinois peut parfaitement bien réussir un ramen ou tout autre plat d’ailleurs, cependant il est triste de constater que de nombreux restaurants japonais ont été ouverts par des chinois dans le but apparent de « tromper » le français qui ne ferait pas la différence entre un asiatique et un autre…
------------
Publié dans Paris 1er, Restaurants
Mots-clefs : , , , , , ,

Laisser un commentaire